Emotions de printemps en Ardèche Secrète

6

Publié le par Stéphane

champ-de-mars-Marina

“Ardecho merveillous païs. S’as pas vis l’Ardecho n’as jamaï rein vis.”

« Ardèche, merveilleux pays; qui n’a pas vu l’Ardèche n’a jamais rien vu »
Ce refrain occitan chanté pour toutes les (grandes) occasions par les ardéchois de tous âges n’est pas le moins chauvin des hymnes régionaux, je dois bien l’admettre ; Mais ce que dit surtout cette chanson ancestrale, au-delà de l’attachement des habitants à leur pays de montagnes, c’est que l’Ardèche est une terre d’émerveillement.
Vous me direz “mais tout le monde le sait bien que les Gorges de l’Ardèche, c’est merveilleux”. C’est vrai, c’est grandiose ; je le nierai d’autant moins que c’est en pagayant dans ce somptueux canyon que je suis tombé amoureux de l’Ardèche. Mais ne connaître de l’Ardèche que le Pont d’Arc en juillet-août, c’est passer à côté d’autres belles émotions. Et ça, ce serait vraiment dommage !
Pour vous en convaincre, laissez-moi vous glisser dans le creux de l’oreille quelques secrets et conseils que je réserve habituellement aux amis désireux de découvrir l’Ardèche… autrement.

Sortez des sentiers battus !

L’Ardèche est une terre sauvage, diverse, riche. Alors soyez curieux, explorez les nombreux horizons du département et surtout ne vous contentez pas de la saison estivale.

Découvrez le printemps en Ardèche !

Ce que j’aime par-dessus tout, c’est le printemps. Vous pensez sans doute que le printemps est beau partout en France, et même ailleurs. Oui sans doute. Mais je ne connais aucun autre endroit où la vie renaissante m’émerveille à ce point. D’avril à juin, je vous assure que chaque cheminement, à pieds, en voiture ou à vélo, est un voyage qui tient ses promesses à tous les coups. L’explosion de couleurs et de parfums s’accorde si parfaitement avec les reliefs escarpés, les villages perchés, les rivières translucides, qu’il me semble que cette saison a été inventée en Ardèche. Partout où l’œil s’attarde, volcans fleuris et cascades gonflées donnent un spectacle harmonieux, à la fois puissant et doux, palpitant et relaxant. Depuis que je joue les guides amateurs pour amis et amis d’amis, je ne connais personne qui n’ait été charmé.
fleurs-vallée-de-la-volanet

Explorez le Pays d’Aubenas-Vals-Antraïgues.

Dans ce coin d’Ardèche riche de jolis villages, de rivières sauvages et de montagnes intrigantes, les raisons de s’émerveiller ne manquent pas. Alors voici quelques suggestions :

Antraïgues vous attend

A Antraïgues, la lumière matinale du printemps donne aux pierres du village une teinte inattendue. Parcourez les calades (ruelles pavées) de la cité et allez vous asseoir quelques minutes près de cette fontaine italienne qui trône au centre de la célèbre place de la résistance, qu’on aime aussi appeler la place des joueurs de boules. Attention, ne prononcez pas le mot “pétanque”, ici on joue… “aux boules”.
Antraïgues---randonneurs

Cascades et eau cristalline  : c’est la Volane

Tout près de là, dans une vallée sauvage et escarpée, l’eau cristalline de la Volane dégringole jusqu’à Vals-les-Bains dans un escalier de couleurs saisissantes. Le gris soutenu des coulées volcaniques s’égaye de mille nuances. Posez-vous quelques minutes (c’est un minimum !) sur un rocher, au bord d’un de ces nombreux gours (bassins naturels), et prenez le temps d’observer la vie autour de vous. Ces petits bonheurs-là, ça ne coûte rien… mais il me semble qu’ils nous rendent plus riches !
rando-vallée-de-la-Volane

Depuis Aubenas, que la montagne est belle

Depuis la cité historique d’Aubenas, où les terrasses animées rappellent qu’on est dans une ville du sud, les points de vue sont nombreux. Derrière l’imposant château de Montlaur, on aperçoit la rivière Ardèche dessinant un large trait d’un vert lumineux au pied des collines d’Ucel, avant de se heurter aux imposantes falaises de Jastres. En fin de journée, ces falaises s’enflamment et projettent leur rouge puissant sur tout le bassin d’Aubenas. Plusieurs endroits de la vieille ville sont de véritables balcons sur les montagnes environnantes :
du nord à l’ouest, du col de l’Escrinet à la Sainte-Marguerite, la vue est à couper le souffle.
“Que la montagne est belle” chantait notre poète. Devant ce panorama, c’est juste une évidence.
Marché-d'Aubenas

Plongez loin des sentiers battus

Puisque depuis quelques lignes je vous invite à sortir des sentiers battus, laissez-moi vous suggérer de découvrir… le canyoning. “Quoi ? Un sport extrême ? Mais ils sont fous ces ardéchois !” (et oui, je lis dans vos pensées). C’est exactement ce que je pensais avant de découvrir cette activité, qui peut aussi être pratiquée, beaucoup l’ignorent, en mode “balade tranquille en famille”.
Canyoning-©-Rémy-MASSEGLIA---Fotolia
Descendre un canyon comme celui de la Besorgues, c’est avant tout une immersion absolue dans une nature sauvage, préservée et féérique. Les plus sportifs sautent de hautes cascades, les contemplatifs s’attardent dans de somptueuses piscines naturelles et en prennent plein les yeux à chaque mètre de progression. Chacun son parcours ; mais pour tout le monde, l’émerveillement à chaque pas.

Alors ? Prêts à lever les voiles pour un break printanier bien mérité ?
En tout cas nous, on vous attend… et on a encore plein de choses à vous faire découvrir.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*